Risque lié aux produits de base
Le risque lié aux produits de base est le risque de la valeur d'un placement qui est susceptible aux changements du prix des marchandises, lesquelles comprennent parmi tant d'autres, les métaux, les minéraux, l'énergie et les produits reliés à l'agriculture. Le prix des produits de base peut faire preuve d'une volatilité à court terme et subir l'influence d'un nombre de facteurs incluant des éléments tels que l'offre et la demande, les conditions météorologiques, la législation gouvernementale, les facteurs politiques, la spéculation, les taux d'intérêt et la valeur des devises.

Risque lié à la concentration
Le risque lié à la concentration est le risque que les titres d'un fonds d'un émetteur excèdent 10 % de l'actif du fonds, ce qui pourrait réduire les liquidités et la diversification puis augmenter la volatilité de la valeur de l'actif net du fonds. Pareillement, les titres d'un fonds pourraient s'étendre parmi un nombre limité d'émetteurs ou ils pourraient être concentrés dans un nombre limité de secteurs ou de pays.

Risque lié au crédit
Le risque lié au crédit est le risque d'une perte engendrée par la délinquance d'une emprunteuse ou d'un emprunteur à acquitter les paiements d'intérêt ou du capital en temps opportun. Ce risque s'applique aux titres à revenu fixe et est inversement proportionnel à la cote de crédit de la valeur mobilière. Plus la cote de crédit est élevée, plus le risque de crédit est faible.

Risque lié aux instruments dérivés
Il existe plusieurs types de risque lié aux instruments dérivés. Les risques principaux liés aux instruments dérivés des fonds de l’Assurance vie Équitable consistent en une corrélation imparfaite entre les fluctuations de la valeur marchande d’un instrument dérivé et les fluctuations de la valeur marchande d’un placement ou de l'exposition au risque couverte ou reproduite par l’instrument dérivé et la possibilité d’un marché illiquide.

Risque lié aux actions
Le risque lié aux actions existe pour les fonds axés sur les placements d'actions et qui sont affectés par l'expansion des sociétés, les conditions du marché boursier, l'état des finances publiques de même que la conjoncture économique en général des pays dans lesquels les placements sont inscrits pour la négociation. Les fonds d'actions ont généralement tendance à être plus volatils que les fonds à revenu fixe, et la valeur de leurs unités peuvent varier de façon plus important que celle des fonds de revenu fixe.

Risque lié aux marchés étrangers
Le risque lié aux marchés étrangers est le risque des fluctuations de cours des placements étrangers provoquées par différents facteurs, tels que la conjoncture économique internationale et la conjoncture du marché financier, les fluctuations des devises, les développements diplomatiques, sociaux et politiques.

Risque lié aux fiducies de revenu
Le risque lié aux fiducies de revenu est le risque associé avec les fiducies de revenu, lesquelles détiennent généralement des dettes ou des titres de participation d'une entreprise sous-jacente active ou encore, qui ont droit de recevoir une redevance sur les revenus générés par ce type d'entreprise. Les distributions et les rendements des fiducies de revenu ne sont ni fixes ni garantis. Le cours d’une fiducie de revenu fluctuera selon le risque de marché d’une entreprise sousjacente spécifique ou des fiducies de revenu en général.

Risque lié aux taux d’intérêt
Le risque lié aux taux d'intérêt est le risque que la valeur marchande d'un placement de titres à revenu fixe chute en raison d'une augmentation des taux d'intérêt. Le niveau d'instabilité des prix d'un placement de titres à revenu fixe dépend en grande partie de sa durée à l'échéance. Plus la durée d'une obligation à l'échéance est longue, plus grande sera la vulnérabilité du cours de l'obligation aux variations des taux d'intérêt.

Risque lié à la liquidité
Le risque lié à la liquidité est le risque qu’un placement soit moins liquide et qu’il ne puisse pas être facilement converti en liquidités, s’il n'est pas largement négocié ou s'il y a des restrictions à l’échange où la négociation a lieu. Cela pourrait entraîner un changement drastique de la valeur des placements.

Risque lié à l'immobilier
Le risque lié à l'immobilier est le risque que la valeur d'un placement fluctue en raison des variations des prix des propriétés immobilières résidentielles et commerciales. Les prix de l'immobilier changent généralement au cours de plus longs cycles et subissent l'influence de facteurs, tels que la croissance économique, l'emploi, les taux d'intérêt, l'offre et la demande, les législations gouvernementales et de l'impôt.

Risque lié aux prêts de titres, aux opérations de mise en pension et de prise en pension de titres
Le risque lié aux prêts de titres consiste en une entente par laquelle un fonds prête des titres par l'entremise d'une agente ou d'un agent autorisé à la mise en pension moyennant des frais et une forme de garantie supplémentaire acceptable. Dans le cadre d'une opération de mise en pension, un fonds consent à vendre les titres contre des liquidités, tandis qu'au même moment, il assume l'obligation de racheter ces mêmes titres contre des liquidités à une date ultérieure. Une opération de prise en pension de titres consiste en une entente par laquelle un fonds achète des titres contre des liquidités, tandis qu'au même moment, il s'engage à revendre ces mêmes titres contre des liquidités à une date ultérieure. Les risques associés aux prêts de titres et aux opérations de prise et de mise en pension naissent lorsque la contrepartie à l’opération manque à ses obligations aux termes de la convention de placement et le fonds est tenu de présenter une réclamation pour recouvrer son placement.

Risque lié à la vente à découvert
Il existe un risque lié à la vente à découvert lorsqu'un fonds emprunte des valeurs d'un prêteur et qui sont alors vendues au marché libre (valeurs vendues à découvert). À une date ultérieure, le même nombre de valeurs sont rachetées par le fonds puis retournées au prêteur. Dans l'intervalle, le produit de cette première vente est soit déposé auprès du prêteur et le fonds lui verse les intérêts, soit détenu dans le fonds à titre de placement en quasi-espèces. Si la valeur des titres diminue entre le moment où le fonds emprunte les titres et le moment où il les rachète et les retourne, le fonds fera alors un profit sur la différence. Cependant, rien ne garantit la diminution éventuelle de la valeur. Si la valeur augmente, le fonds subit alors une perte sur la différence.

Risque lié aux actions spéciales
Le risque lié aux actions spéciales est le risque que la valeur marchande du placement du fonds chute en raison de la concentration du fonds dans une industrie, un secteur ou une région donnée (p. ex. : les actions de technologie, le secteur des sociétés à petite capitalisation ou des marchés émergents).

Risque lié aux fonds sous-jacents
Le risque lié aux fonds sous-jacents est le risque associé au placement d'unités de fonds sous-jacents alors que le fonds distinct n'a aucun pouvoir sur le fonds commun de placement sous-jacent ou le fonds en gestion commune. Le fonds distinct sera assujetti aux risques du fonds sous-jacent. Des changements apportés au fonds sous-jacent, comme les fusions ou les abandons, pourraient avoir une incidence sur le fonds distinct.