Et si votre chèque de paie augmentait en payant moins d'impôt?

Recevoir un remboursement d'impôt est excitant, mais cela signifie que vous avez payé trop d'impôt. Laisser le gouvernement profiter de cet impôt au cours de l'année est comme leur offrir un prêt sans intérêt. Ne préféreriez-vous pas disposer de ces sommes supplémentaires tout au long de l'année?

La bonne nouvelle est que cela est possible. Si vous avez établi des paiements préautorisés au titre de votre régime enregistré d'épargne-retraite (REER), vous pouvez demander que votre employeur déduise moins d'impôt sur le revenu de votre chèque de paie.

Pour réduire le montant d'impôt sur le revenu déduit de votre chèque de paie, vous devrez suivre les étapes suivantes :

  1. Veiller d'abord à établir les paiements par débits préautorisés au titre de votre REER de l'Assurance vie Équitable. Pour commencer les paiements par débits préautorisés, remplir et soumettre le formulaire Service de débit préautorisé (« DPA »)(no 378FR).
  2. Remplir le formulaire «Demande de réduire des retenues d'impôt à la source pour les années» (formulaire T1213 de l'ARC). Veuillez noter que vous devrez présenter cette demande chaque année auprès de l'Agence du revenu du Canada.
  3. Envoyer ensuite le formulaire dûment rempli à l'Agence du revenu du Canada.
  4. L'Agence du revenu du Canada vous avisera dans un délai de 4 à 6 semaines afin de confirmer si votre demande est acceptée.
  5. Si votre demande est acceptée, il vous suffit de présenter l'acceptation à votre employeur qui pourra ajuster le montant d'impôts à payer en conséquence.

Étude de cas :

Samantha possède un REER de l'Assurance vie Équitable et cotise 400 $ par mois au moyen de paiements par débits préautorisés. Elle reçoit généralement un remboursement d'impôt d'environ 1 680 $* lorsqu'elle fait sa déclaration, mais elle préférerait avoir cette somme à sa disposition pendant toute l'année.

Samantha décide donc de remplir le formulaire « Demande de réduire des retenues d'impôt à la source pour les années » et, par conséquent, son chèque de paie augmente d'environ 140 $ par mois.* Avec cette somme supplémentaire dans son compte bancaire, elle peut en disposer comme bon lui semble ; que ce soit pour augmenter sa cotisation mensuelle à son REER ou le paiement de son prêt hypothécaire, ou bien simplement pour avoir accès de l'argent comptant pour ses dépenses quotidiennes.

Discutez-en avec votre conseillère ou votre conseiller financier pour savoir si cette stratégie pourrait vous convenir.

 

* Selon un taux marginal d'imposition de 35 %.

Cette étude de cas est donnée à titre d'exemple seulement. Les renseignements sont indiqués à titre indicatif seulement et ne constituent pas un avis fiscal destiné aux particuliers.