Vous pouvez commencer à planifier et épargner pour votre retraite à tout âge. Plusieurs d’entre nous savent qu’il est préférable de commencer le plus tôt possible afin que notre argent fructifie sur une plus longue période. Avec les coûts associés à l’achat d’une maison, le fait d’élever des enfants (et de payer pour leur éducation), il peut s’avérer difficile de commencer à épargner et encore plus de savoir par où commencer.

Voici six étapes qui vous aideront à commencer :

1. Trouver un conseiller financier en qui vous avez confiance.

Vous ne savez pas comment trouver un conseiller ou un planificateur financier? Nous vous invitons à lire l’article Choisir un planificateur financier. Cet article vous donne quelques astuces vous indiquant les points à surveiller et une liste de questions à poser lorsque vous rencontrez une planificatrice ou un planificateur. Vous pouvez aussi consulter le site web Autorités canadiennes en valeurs mobilières.

2. Visualiser votre retraite rêvée.

Avant de vous mettre à penser à la façon dont vous épargnerez en vue de votre retraite, prenez le temps de réfléchir sur ce que vous souhaiteriez faire. À quoi ressemble votre retraite? Comment passerez-vous votre temps? Pensez au style de vie convoité et à l’endroit où vous aimeriez vivre.

Rêvez-vous de vivre au bord de l’eau, dans un condominium au cœur de la ville, ou rêvez-vous de voyager partout dans le monde?

Dock Condo Travel

En visualisant votre retraite de rêve, cela vous aide à déterminer vos objectifs.

3. Définir le montant d’argent nécessaire.

Une fois que vous avez visualisé votre retraite de rêve, la prochaine étape consiste à savoir de combien d’argent vous aurez besoin pour la financer. Le gouvernement du Canada vous donne un excellent outil qui vous permet d’effectuer ce calcul - Calculatrice du revenu de retraite canadienne.

Afin de vous aider avec vos calculs, voici un autre point à considérer : un couple canadien typique de la classe moyenne peut vivre aisément avec un revenu de 42 000 $ à 72 000 $ par année (de 30 000 $ à 50 000 $ pour les personnes seules), en supposant qu’il n’y ait plus de prêt hypothécaire ni de dépenses pour enfants. Selon l’article anglais du chroniqueur David Aston du magazine MoneySense intitulé « How much you really need to retire ».

4. Calculer le montant que vous devez épargner chaque mois.

Une fois que vous avez défini le montant d’argent nécessaire, revenez en arrière et déterminez le montant que vous devrez épargner chaque mois pour atteindre cet objectif. En commençant à épargner tôt, le temps joue en votre faveur. Par exemple, si vous commencez à épargner 100 $ par mois à l’âge de 25 ans, au moment de la retraite, votre épargne pourrait croître jusqu’à 199 149 $.

En épargnant 100 $ par mois dès l’âge de 25 ans, cela vous donnerait à la retraite un montant investi accru de 199 149 $. Suppositions : taux de rendement annuel composé de 6 % jusqu’à l’âge de 65 ans.

1357

Il existe également une panoplie de solutions de placement à votre disposition même si vous commencez à épargner plus tard dans la vie.

Lorsque vous effectuez le calcul de votre revenu, il y a d’autres éléments à prendre en considération, notamment le Régime de pensions du Canada, le Programme de sécurité de la vieillesse, l’inflation, la valeur capitalisée de l’argent et le taux de rendement.

Cela peut devenir ardu. Une conseillère ou un conseiller financier peut vous aider à déterminer ce dont vous aurez besoin.

5. Déterminer votre tolérance au risque.

Lorsque vient le temps de prendre des décisions en matière de placements en vue de la retraite, il est important de comprendre votre tolérance personnelle au risque. L’Assurance vie Équitable offre un outil en ligne interactif pour vous aider. Les résultats permettront de définir votre catégorie de profil d'investisseur. Cet outil prendra plusieurs éléments en compte, dont le nombre d’années restant avant la retraite, votre âge, vos connaissances en matière de placements et votre situation financière personnelle. De façon générale, si votre horizon temporel est court, il pourrait être important de protéger votre capital. En conséquence, un portefeuille prudent serait alors plus approprié pour vous. Si vous avez par ailleurs plusieurs années devant vous avant de prendre votre retraite, un portefeuille plus dynamique composé d’actions vous conviendrait peut être davantage. La plupart des investisseurs réaliseront qu’ils se situent entre ces deux extrêmes.

6. Mettre votre plan à l'œuvre.

Dès que votre plan est bien établi, il est temps de le mettre à l'œuvre. Cela voudra dire épargner de l’argent, adopter de bonnes idées pour vivre selon vos moyens et en discuter régulièrement avec votre conseillère ou conseiller afin de vous assurer d’être sur la bonne voie. Sinon, votre conseiller pourra vous aider à revoir votre plan et y apporter des modifications au besoin.

 

Vous connaissez maintenant les étapes à suivre pour élaborer un plan en vue d’une retraite confortable. Ces étapes demandent du temps et de la réflexion. Plusieurs options s’offrent à vous et plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. En consultant la bonne conseillère ou le bon conseiller financier qui saura vous diriger même en cas d’incertitude, vous réalisez une étape qui pourrait s’avérer être la plus importante.